MES ECRITS        MES COUPS DE GUEULE 

  MES GALERES ! 

 

  

 

Vous connaissez la chanson !

Extrait de mon livre
Tout le monde, il est beau. Tout le monde, il est pourri


C'est moi le big bossJ'ai la quarantaine passée. Je loue une studette pourrie dans un coin perdu de la France.

Je vis seule depuis que mon ex-femme s'est faite la malle avec un petit jeunot  plein de fougue, d'ardeur et de promesses. Celle-là, qu'est-ce qu'elle m'en a fait baver ! Non seulement elle avait un caractère de chien, mais en plus elle n'a même pas été fichue de me pondre un ou deux mouflets. Madame avait peur que ça la déforme ! Laissez-moi rire !

Mes vieux sont décédés. Mon père s'est pendu parce qu'il n'en pouvait plus de faire souffrir ma mère. Ma mère a fait un arrêt cardiaque dans la foulée.

J'étais leur seul fils unique avec pour seul héritage des meubles en bois massifs et de la vaisselle de plus de vingt ans d'âge.

Je bosse dans une fabrique de godasses. Je suis en bas de l'échelle. C'est pas le top du top, mais ça me va.

Je gagne de quoi payer le loyer, le bus, l'eau, l'électricité, les agios de la banque, la bouffe de chez Discount Price, mes clopes et mon pastis.

 

Ce matin, j'ai rendez-vous avec le big boss de la boîte. Paraît qu'il a un truc important à me dire.

La porte de son bureau est ouverte. Il est assis dans son fauteuil en cuir, les coudes en appui sur son bureau, les index à la vertical devant sa bouche.

Il me dit après avoir repris une posture à peu près normale : "entrez mon petit. N'ayez pas peur".

J'exécute... 


     
 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement