MES ECRITS        MES COUPS DE GUEULE 

  MES GALERES ! 

 

  

 

L'orphelin, le sans patrie

Extrait de mon livre
Tout le monde, il est beau. Tout le monde, il est pourri

La vie d'un immigré de banlieueJe suis un orphelin, un sans patrie. Marseillais d'adoption, sicilien de naissance. Mes racines sont là-bas, ma vie est ici.

Je suis un immigré. Pas facile d'y échapper. Ma gueule de métèque porte l'emprunte de mes origines.

C'est dans les quartiers nord de Marseille que je crèche. Dans un ghetto où les S.T.F (sans travail fixe) pullulent à la vitesse des cafards.

On occupe avec ma tante un logement tout moisi au treizième étage d'une H.L.M.

Ma tante fait des ménages. Moi, je trouve pas de boulot. C'est pas faute de chercher. Manu ce qu'il en pense lui, c'est que j'ai pas la gueule de l'emploi.

Pour occuper mes journées, je fais ce que peux avec ce que j'ai. Je traficote de gauche à droite. Je glande ici et là avec d'autres potes qui n'ont pas mieux à faire. Ensemble on boit, on rit, on fume des trucs qui nous font encore plus rire jusqu'à ce que les keufs débarquent pour un contrôle de routine.

Ma tante m'a ramenée avec elle en France quand mes vieux ont clapsé. La pauvre ! Elle fait de son mieux pour que je manque de rien. Le problème, c'est que depuis que je suis ici, je suis en manque grave de ma Sicile.

 

 
 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement